UA-81212656-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2011

Bravo au peuple égyptien!

Ils l’ont fait ! Après 18 jours de mobilisation et de résistance, symbolisés par la prise de la place Tahrir, une place "de la libération" en plein cœur du Caire qui n’a jamais aussi bien porté son nom, les Egyptiens ont réussi, ce 11 février 2011, un immense et admirable exploit : se débarrasser de celui qui les a opprimés pendant trois longues décennies. Hosni Moubarak a donc démissionné sous la pression d’une rue, sans doute plus mature politiquement que certains l’imaginaient. C’est désormais le Conseil suprême des forces armées, cette puissante institution ayant néanmoins fait preuve de retenue durant tout le mouvement, mais dont on ignore réellement les intentions et les plans, qui est aux commandes. A elle maintenant de respecter la volonté de son peuple et de créer les conditions d’une vraie transition vers des élections justes et démocratiques. Une chose est sûre: plus rien ne sera jamais comme avant dans ce pays. Et l'on peut compter sur cette jeunesse que l'on a vue si motivée, ces hommes et ces femmes ayant vaincu la peur et exprimé si fortement leurs aspirations, pour rester attentifs à la suite des événements. Une population qui, pour sûr, redescendra dans la rue afin de sauver sa révolution "du Nil" comme on la nomme déjà, si jamais celle-ci venait à être menacée. Les Egyptiens qui attendent ce moment historique depuis longtemps ont conscience que tout n'est pas gagné et qu'une fois l'euphorie passée, viendra le temps des incertitudes sur les chances d'un futur meilleur à construire. Pour l'heure, ils savourent avec délectation leur victoire à travers les cris de clameur, les chants et les feux d’artifice. Le monde entier partage leur joie méritée et salue leur courage qui ne manquera pas d’inspirer dans le monde arabe et partout ailleurs où les droits fondamentaux des peuples sont bafoués par les dictateurs encore au pouvoir. Tout comme la détermination des Tunisiens leur a servi d’exemple et de catalyseur, il y a à peine quelques semaines. Mille bravos donc au peuple de ce grand pays. Et que la paix accompagne sa marche entamée vers la liberté.

21:11 Publié dans Mon oeil | Lien permanent | Commentaires (0)